Le long la rue du Sel

Langhirano (PR)

Téléphone: +39 0521354111

La Via del Sale

Partager

Itinéraire: Alberi, Calestano, Corniglio, Felino, Langhirano, Lesignano, Monchio delle Corti, Neviano, Palanzano, Pannocchia, Parma, Ranzano, Sala Baganza, Tizzano, Torrechiara, Vigatto.
Comment: en voiture
Quand: toute l’année
Durée: un week-end

Un itinéraire qui parcourt l’ancienne rue utilisée pour l’échange du sel. Déjà au Moyen Age, les vallées du Parma et du Cedra sont traversées par celle qui successivement sera appelée la Rue du Sel, utilisée pour faire de la contrebande de sel, précieux produit d’échange, avec des autres produits. Comme des autres anciennes rues, elle était constituée d’une trame des sentiers, avec une typique disposition à tresse. Les églises représentaient un lieu de sécurité où se reposer gratuitement, c’est pour ça qu’on trouve nombreuses anciennes églises sur ces sentiers.
De Parme poursuivre en direction Alberi et, passant pour Vigatto, on arrive à Torrechiara, à son fameux Château et, tout prêt, à l’Abbaye bénédictine. D’ici le territoire des Apennins entre les fleuves Baganza et Enza est riche d’exemples d’architecture romane, comme l’église de Lesignano, étape successive de notre parcours.
Langhirano, important centre de production et maturation des jambons, héberge chaque année, à septembre, le Festival du Jambon. D’ici on poursuit vers San Michele Cavana, où se trouve une abbaye romane. Poursuivant on arrive à Costa, où se trouve l’une des plus anciennes abbayes du territoire de Parme, construite au XI siècle.

De la forteresse de Tizzano restent seulement les ruines, au contraire à Corniglio on peut encore admirer l’imposant Château, nommé déjà dans un document du 1240.
D’ici on poursuit vers Monchio delle Corti, caractéristique pour ses petits pays épars dans les bois de châtains et chê,nes et traversés par les sentiers des contrebandiers. Des sommets plus hauts, pendant des journées limpides, on peut voir le golfe de La Spezia et l’Île Palmaria.
Retournant vers Parme on traverse le pont de Lugagnano, beau exemple d’architecture du 1600, et on continue en direction Zibana où on peut visiter l’église paroissiale romane qui remonte au XIII siècle. À Palanzano se trouvent l’église de S. Martino et l’oratoire de S. Matteo du XI siècle, à Ranzano l’ancienne église est du XI siècle. Ici il ne faut pas oublier d’admirer les typiques majestés en marbre: à Vairo Superiore il y en a 32 (XVII siècle) encastrées dans les fontaines, les édicules ou soudées sur les façades des anciennes maison en pierre.

Arrivés à Scurano on peut visiter l’église dédiée à S. Cassiano et, d’ici, tourner à gauche pour Sasso où se trouve l’ultra-séculaire Église paroissiale de S. Maria. De Sasso poursuivre pour Bazzano et Neviano et puis en arrière vers Parme.

Top