Église paroissiale de Santa Maria

43029 - Neviano degli Arduini (PR)

Téléphone: +39 0521846104

Heures

Ouverte de juin à septembre dimanche et jours fériés de 17h30 à 19h. Pendant les autres périodes ouverte sous réservation appelant les numéros indiqué ci-dessus.

Tarifs

Gratuite

Pieve di Sasso abside

Partager

Pieve di Sasso facciata

L’église de Santa Maria de Sasso est nommée pour la première fois dans le document de donation du évêque Sigifredo II en 1005 ou entre les signataires on trouve “Stabil archipresbiter Sanctae Marie de Saxo”.

Du parchemin du 1230 on trouve que sous sa juridiction elle avait treize chapelles Mozzano, Selvazzano, Ceretolo, Cedogno, Urzano, Lodrignano, Vezzano, Pietta, Moragnano, Madurera, Antignola, Campora, Inzolo.

C’était, donc, une église très importante qui pour longtemps a maintenu une position importante. L’église est complétement  réalisée en pierre de taille équarris et couverte par des longue plaques en ardoise et elle surgit à ouest-est, isolée sur une colline.
L’église présente une structure à basilique à trois nefs, ponctuée par des longs parastates, dont le deux central soulignent la nef principale, plus large et élevée des nefs latérales. Sur le portail on trouve une fenêtre jumelée, qui n’est pas originaire, et une ouverture à croix grecque. Des petits arcs suspendus courent à fil du toit de la nef centrale. Les arcs continuent sur les nefs latérales.

A sud, adossée à l’édifice, surgit une construction postérieure, utilisée comme sacristie. A est l’église termine avec trois absides, aussi surmontées par des arcs suspendus, espacées par des parastates. L’espace intérieur est divisé par deux fils de colonnes en murage avec des chapiteaux de forme cubiques très écrasés qui soutiennent six arcades pour part. la couverture en boit et à chevrons. Le pavement, en petit peu montant, a était baissé au niveau originaire pendant la restauration du 1950, pendant laquelle ont était construit aussi l’autel principal et le chaire.
La structure à basilique, les éléments architectoniques et décoratifs rentrent dans les canons de construction des églises haut- médiévales et nous font penser à une datation de l’édifice au XI siècle. La tradition locale attributs à la comtess

Top