Ferdinando di Borbone

Duc de Parma et Piacenza, Ferdinando nait à Parma en 1751 et meurt à Badia di Fontevivo, Parma, en 1802

Ferdinando I di Borbone

Partager

Fils du Duc Filippo et de Luisa Elisabetta de France, à la mort de son père en 1765 il devient duc sous la régence de Leòn-Guillaume Du Tillot jusqu’à l’âge de la majorité.

Le mariage avec l’intempérante Maria Amalia, fille de Maria Teresa d’Austria, richement célébrées en 1769, marque le déclin de la fortune de l’habile Du Tillot: dédaigné de la nouvelle duchesse, controversé du partit cléricale à cause de ses réformes audaces, peu aimé par le peuple pour ses tendances sino-françaises, il ministre est révoqué de tous ses charges et obligé à abandonner le ducat en 1771.

Pendant les années suivantes Ferdinando I est obligé à faire face les conséquences de la révolution française et surtout les menaces des armés françaises: en 1796 Napoléon, déjà arbitre de la politique européenne, malgré la proclamé neutralité du Duc, il entre à Piacenza et il obtient une considérable indemnité de guerre.

Successivement, en 1801 Ferdinando, serré dans un accord entre Napoléon et l’Espagne, il renonce au Duché en faveur de la République Francaise, en recevant en échange le Grand-duché de Toscana.
Il meurt l’année suivante dans l’Abbaye de Fontevivo, peut-être empoisonné

.

Top