Giovan Battista Borghesi

Peintre, Borghesi nait à Parma en 1790 et ici il meurt en 1846

Teatro Regio sipario Borghesi

Partager

Giovan Battista Borghesi entre à 15 ans dans l’école de Biagio Martini. Ses premières décorations sont des modestes œuvres de peinture murale dans les maisons et églises. Ses peints faites entre 1812-14 pour la maison de son oncle, Pietro Borghesi, dont le palais était à côté de l’église de San Pietro Apostolo, au coin entre Piazza Garibaldi et Via Mazzini, ont été récupérés par les propriétaires, qui ont réussi à faire détacher les treize panneaux peints à huile et tempera sur mur et à les reporter avant sur la toile, puis sur faésite.

Les scènes plus vastes représentent Achille qui traine le corps de Ettore au-dessous des murs de Troie, la Fuite des vestales de Roma à l’arrivé des Gaules, Minerve avec Persée, alors que Léda avec le Ceigne était probablement sur le plafonds, avec L’enlèvement de Ganymèdes.

Le sovraportes étaient décorées avec des jeux de puttos et le murs avec des panneaux avec de nœuds masculins et féminins. La salle a été reconstruite dans le Palais Bossi Bocchi par la Fondation Cassa di Risparmio de Parma.
En 1818 Borghsi est actif dans le Palais Ducale de Colorno avec Smith. Il reçoit le charge par Marie Louise de peindre la voute et le scénario du Téatre Regio, qu’il peint à 50 ans dans un tableau qui se trouve maintenant au Musée Glauco Lombardi. Œuvre mature est le Portrait, maintenant à la Galerie Nationale, avec un sens romantique de signe lombarde.

Borghesi restaure aussi les fresques du Palais Ducale de Parma (1833-34) et de Parmigianino à Fontanellato (1843).

Top