Alberto Bevilacqua

Alberto Bevilacqua, écrivain, nait à Parma en 1934, décéde à Roma en 2013

Alberto Bevilacqua

Partager

Bevilacqua écrit son premier roman La Polvere sull’erba, en 1955. Sciascia lit le texte dactylographié, il voudrait le publier, mais pense qu’il pourrait provoquer un scandale.

Le succès international vient avec La Califfa (1964). La protagoniste, Irene Corsini, inaugure la galerie des personnages féminins de Bevilacqua.

De l’épopée provinciale, de ses grands et méchants héros, Bevilacqua avait déjà fourni une splendide fresque dans Una città in amore (1962, republiée dans un nouveau projet en 1988), mais l’un des romans les plus importants de la décennie est Questa specie d’amore, Prix Campiello en 1966.

Intellectuel engagé et présent dans la vie italienne depuis le début des années soixante ainsi que réalisateur (La Califfa, Questa specie d’amore, Le Rose di Danzica, Bosco d’amore), journaliste, polémiste, avec sa production narrative Alberto Bevilacqua a toujours rencontré un grand succès de public, recevant les plus grandes récompenses littéraires italiennes: du Campiello susmentionné en 1966 au prix Strega (L’occhio del gatto, 1968), à la Bancarella (Un viaggio misterioso, 1972), une double victoire en 1991 avec I sensi incantati.

Un succès sanctionné également par les derniers tests heureux: Anima amante (1996), GialloParma (1997), Sorrisi dal mistero (1998), La polvere sull’erba (Einaudi 2000). La production poétique est intense, continue et jamais subordonnée à l’activité de narrateur.

Top