Lucio Fontana Autoportrait. Oeuvres 1931-1967

Lieu:

Horaire: Ouverte du 12 mars au 3 juillet 2022, de mardi à vendredi 10h-18h (la billetterie ferme à 17h) ; samedi, dimanche et jours fériés 10h-19h ((la billetterie ferme à 18h). Ouvert aussi 2 juin. Lundi fermée sauf les jours fériés).

Tarifs: Entrée € 12,00 valide aussi pour les expositions permanentes - € 10,00 pour group de au-moins 15 personnes - € 5,00 écoles. Informations et réservations groups tel. +39 0521848327 / 848148 info@magnanirocca.it Samedi à 16h30 et dimanche et jours fériés à 11h30, 16h, 17h, visite guidée à l’exposition avec un guide spécialisé ; il est possible de réserver avec email à segreteria@magnanirocca.it , ou se présenter directement à l’entrée du musée, jusqu’à la fin des places disponibles ; prix € 17,00 (entrée et guide).

Partager

Fondazione Magnani-Rocca via Fondazione Magnani-Rocca 4 43029 Mamiano di Traversetolo, Parma Tel. 0521 848327 / 848148 info@magnanirocca.it www.magnanirocca.it

Cette exposition Lucio Fontana. Autoritratto, nait du rapport entre l’artiste, maitre du Spatialisme et de l’Art du XXe siècle, et l’historique de l’art Carla Lonzi, élève du grand Roberto Longhi qui a révolutionné l’idée de la critique militante avec son livre d’entretiens Autoritratto (Autoportrait).
Composée par plus-au-moins cinquante œuvres, l’exposition est organisée dans la Villa dei Capolavori, siège de la Fondation Magnani-Rocca à partir du 12 mars jusqu’au 3 juillet 2022, organisée par Walter Guadagnini, Gaspare Luigi Marcone, Stefano Roffi.

L’exposition suive la conversation entre Fontana e Lonzi, en permettant la réalisation d’un parcours anthologique avec les chefs-d’œuvre qui touchent les moments plus importants de la recherche de Fontana, un itinéraire dans la pensée et dans la pratique d’un artiste qui pensait que l’art devait être vécu à travers une nouvelle dimension, à l’intérieur de laquelle il y avait aussi de nouvelles technologies et matériaux. On expose ici des œuvres appartenant à différents périodes, des sculptures des années Trente aux ‘Concepts spatiaux’ (‘Trous’ et ‘Coupes’) des années Quarante aux années Soixante, en plus des ‘Petits Théâtres’ et aux ‘Natures’ en bronze. Un vrai spectacle est l’énorme New York 10 du 1962, des panneaux en cuivre avec de déchirements et graffiti, en dialogue avec la lumière pour évoquer la rayonnante modernité de la métropole, et la puissante La fin de Dieu, 1963, une grande œuvre réalisée en huile, déchirures, trous, graffiti et paillettes sur toile : emblématique de la conception spatialiste et religieuse de l’artiste. Le parcours termine avec des œuvres de Enrico Baj, Alberto Burri, Enrico Castellani, Luciano Fabro, Piero Manzoni, Giulio Paolini, Paolo Scheggi, provenant de la collection personnelle de Fontana, des artistes plus jeunes qu’il a suivi et promus. Particulièrement suggestives sont les séries photographiques prises par Ugo Mulas à Fontana, duquel on a exposé aussi deux œuvres de propriété du grand photographe.

Une particularité du projet est d’avoir récupéré le file original de la conversation originale et intégrale, où on peut écouter la directe voix de Fontana qui parle de son travail, de sa vie d’artiste, de son activité de collectionneur mais aussi d’expériences et aventures quotidiennes. Les mots de Fontana sont utilisés soit comme installation sonore soit comme fil de narration le long du parcours de l’exposition Autoritratto.

Les œuvres en exposition sont de la Fondation Lucio Fontana de Milano ; Mart, Musée d’Art Moderne et Contemporaine de Trento et Rovereto ; du Musée Novecento de Firenze; du CSAC, Université de Parma, de la Collection Intesa Sanpaolo, du Patrimoine Artistique du Gruppo Unipol, de la Collection Barilla di Arte Moderna, de l’Archive Ugo Mulas, de la Biblioteca Fondazione Cariparma, Donazione Corrado Mingardi et d’autres prestigieux archives et collections privés.
Le catalogue (Silvana Editoriale) est organisé, comme l’exposition, par Walter Guadagnini, Gaspare Luigi Marcone (historien et organisateur de nombreux projets sur les artistes italiens du XXe siècle), Stefano Roffi (directeur scientifique de la Fondation Magnani-Rocca), avec des contributions de Paolo Campiglio, Mauro Carrera, Lara Conte, Maria Villa, et la reproduction de toutes les œuvres exposées.


Warning: arsort() expects parameter 1 to be array, null given in /home/customer/www/parmawelcome.it/public_html/wp-content/plugins/agenda-eventi/lib/eventi.cpt.php on line 164

Warning: array_reverse() expects parameter 1 to be array, null given in /home/customer/www/parmawelcome.it/public_html/wp-content/plugins/agenda-eventi/lib/eventi.cpt.php on line 165

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/customer/www/parmawelcome.it/public_html/wp-content/plugins/agenda-eventi/lib/eventi.cpt.php on line 167
Top