La mode dans le monde: les vêtements racontent la vie des peuples

Luogo:

Horaire:

du 26 janvier au 30 décembre 2020
du mardi au samedi de 9h à 13h et de 15h à 19h: dimanche de 11h à 13h et de 15h à 19h. Fermé lundi et jours feriées.

Tarifs:

 entrée au musée € 3,00 et under 18 € 1,50

Partager

Musée Chinois 
Viale San Martino - 8
 

Les salles du musée ultra-moderne deviendront un véritable atlas des vêtements avec des réorganisations au cours de l’année ; en exposition, de Chine, des vêtements liturgiques de tradition taoïste ainsi que des chaussures féminines typiques du Grand Empire. D’Indonésie, châle de la culture Batak de l’île de Sumatra et robes traditionnelles masculines.

Et encore, du Japon, vestes Haori en soie, Kimonos et Obis pour femmes mariées; du Soudan, des calottes, des chaussures et des bottines tribales; du Ghana, des tissus de cérémonie en soie des tribus Ashant; du Burkina Faso, une robe traditionnelle composée d’une tunique et d’un pantalon; du Bangladesh, la Burqa des femmes musulmanes du Bengala et des parures de bijoux; de Camerun, les colliers Kweyma KJella et les attelles de cheville en aluminium à décor de têtes d’oiseaux, une vaste collection également de la République démocratique du Congo.

Le coin dédié aux populations amazoniennes est surprenant: toute la dot décorative de la population Kayapò sera exposée, dans un magnifique flux de plumes et de tissus végétaux.

Grâce aux tissues et aux ornements, il est facile de comprendre quelle que soit la population, la tribu à laquelle ils appartiennent, leur statut social ou leur groupe ethnique. Les tenues sont une forme réelle de communication codifiée, facilement compréhensible à tous les niveaux sociaux et à tous les niveaux. Au musée d’art chinois de Parme, il sera possible de lire beaucoup d’histoires.

Top